Découvrir la culture en Éthiopie

En Éthiopie, la culture tient une place prépondérante. Cela passe par la conservation des éléments du passé du pays et de ses sites remarquables, les traditions et l’artisanat. C’est une terre de contrastes où tout se mélange et tout s’oppose, vous offrant ainsi mille choses à découvrir. Partir à la conquête d’Addis-Abeba, Baher Dar, Lalibela ou Gondar, par exemple, est plus qu’un simple voyage culturel en Éthiopie. C’est une plongée dans le cœur authentique d’un pays unique.

L’art, la danse et la musique

En Éthiopie, la culture de la danse et de la musique est indissociable des moments importants de la vie. D’une part, on trouve une musique liturgique, notamment pendant les cérémonies religieuses orthodoxes. Si vous êtes matinal, le dimanche à Lalibela, vous pourrez assister à un service religieux. À cette occasion, vous constaterez que dans chaque église, un cercle de sièges est disposé autour d’un gros tambour appelé Kabaro, qui sert à animer la cérémonie, il est généralement accompagné de chants. Il y a aussi la musique et les danses traditionnelles portées par les troubadours, ou azmari, telles que l’eskista, qui accompagnent les moments forts de la vie : mariage, naissance, etc. C’est une danse où seuls les mouvements d’épaules marquent le rythme sur une musique produite par les claquements de mains et le massinko, sorte de violon éthiopien. D’ailleurs, si vous êtes invité dans la danse, il est d’usage de ne pas refuser. Le fukara, quant à lui, est une sorte de chant guerrier qui glorifie les êtres et leurs exploits. Il est chanté les armes au poing par les guerriers pour défier l’ennemi et montrer leur courage. D’autres types de chants sont très présents dans la culture éthiopienne, comme le musho ou le lesko qui accompagnent les funérailles. Ils servent à exprimer la douleur, ainsi que les louanges au défunt au travers de lamentations. D’autre part, lors de votre voyage culturel en Éthiopie, vous découvrirez une musique moderne insolite, « l’éthio-jazz », née de l’alliance du jazz et des musiques traditionnelles éthiopiennes au cours des années 1960, dans les discothèques d’Addis-Abeba. Son créateur Mulatu Astatke est connu dans le monde entier pour son travail autour du jazz.

Le saviez-vous ?

En Éthiopie, il y a une interdiction biblique de représenter les êtres vivants. De ce fait, les thèmes représentés sur les encadrements de fenêtres, les plafonds et les chapiteaux de colonnes sont des croix de nombreuses formes, des animaux et des plantes. Dans les églises médiévales, vous trouverez bon nombre de bas-reliefs sculptés sur bois ou sur pierre.

Venez découvrir les produits Club Med en Éthiopie

Coutumes et traditions d’Addis-Abeba aux petits villages

Il fut un temps où il était de coutume de fêter la 1 000ème vache d’un troupeau, notamment en faisant un bain de son lait, la vache représentant l’une des plus grandes richesses d’Éthiopie. À présent, on vous offrira simplement un bol de lait appelé wätet. Les produits laitiers et le beurre -ou qäbé- en particulier sont très utilisés. Dans la cosmétique, le qäbé sert de masque capillaire nourrissant, c’est d’autant plus vrai à Addis-Abeba où presque 100 % de la population l’utilise. En médecine, il soignerait la migraine, en cuisine, il est indispensable aux sauces mais est aussi utilisé dans le café pour lequel il existe tout un rituel, toujours exécuté par une femme assise sur son tabouret.Lors de votre voyage culturel en Éthiopie, à travers Bahar Dar ou Gondar par exemple, vous constaterez que les vertus euphorisantes des feuilles du khat sont très appréciées par la population, malgré ses effets délétères sur la santé. Elles sont mâchées longtemps par les Éthiopiens et font partie intégrante de la vie sociale, impulsant des débats passionnés, avant que les effets ne retombent. Beaucoup plus rentable à produire que le café, sa production s’est très largement répandue. La culture éthiopienne est marquée par plusieurs jours fériés traditionnels, comme le Noël orthodoxe qui a lieu le 7 janvier, l’Épiphanie le 19 janvier ou encore la commémoration de la bataille d’Adoua le 2 mars.D’Addis-Abeba à Lalibela, en passant par Gondar ou Bahar Dar, vous découvrirez en Éthiopie une culture riche et variée où les sites religieux intacts et les productions artisanales de métal, cuir, fibres séchées, tressées ou tissées… se côtoient joyeusement. Vous reviendrez de votre voyage culturel avec des étoiles dans les yeux et des souvenirs impérissables.

Le saviez-vous ?

La religion éthiopienne est majoritairement orthodoxe, avec un attachement profond à l’Ancien Testament, depuis le IVe siècle. Elle est mêlée aux traditionnelles croyances africaines autour des démons et des esprits qui marquent fortement la culture du pays. Les croyants observent deux jours de jeûne, où la viande, le poisson et les produits laitiers sont proscrits, il s’agit du mercredi et du vendredi.

vous aimerez aussi...

Paramétrer les cookies

En poursuivant votre navigation sur le site Club Med, vous acceptez l’utilisation de cookies pour personnaliser votre navigation, améliorer votre expérience et disposer de services et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts.

En savoir plus