Quelles spécialités goûter au Laos ?

Fine et épicée, la cuisine laotienne surprendra vos papilles. Différente de la cuisine des pays de l’Asie du Sud-Est, elle offre des variations bien spécifiques. Partez à la découverte des saveurs du Laos et de sa gastronomie !

Au Laos, découvrez le riz à toutes les sauces

Au Laos, la gastronomie se différencie des pays voisins, car elle n’est que peu influencée par la cuisine chinoise. Malgré tout, comme dans toute l’Asie du Sud-Est, le riz reste le plat de prédilection des Laotiens. Ils en mangent à quasiment tous les repas. La culture du riz est un des piliers de l’économie du pays. La forme la plus fréquente de riz au Laos est le riz gluant appelé « khao niao ». Il se consomme salé bien sûr, mais aussi sucré. On vous le servira le plus souvent dans des petits paniers de bambous. Les Laotiens forment des boulettes avec le riz, à manger ensuite avec les doigts.Parmi les accompagnements des plats locaux, on trouve aussi diverses déclinaisons de soupes. La soupe « pho » fait même parfois office de plat complet lorsqu’elle est servie avec des lamelles de viande. À l’origine vietnamienne, cette soupe de nouilles a été adaptée à la sauce laotienne. Par ailleurs, l’autre accompagnement très répandu au Laos dans la gastronomie est la salade de papaye verte « tam mak houng ». Très épicée, elle est réalisée avec du piment, du citron vert, de l’ail, de la sauce de poisson et un peu de sucre.

Le saviez-vous ?

Luang Prabang possède une cuisine particulière qui se distingue par quelques spécialités de celle du reste du pays. Par exemple, vous pourrez manger à Luang Prabang des saucisses de porc appelées « sai oua ». On peut aussi y déguster de l’« or lam », un ragoût de viande et d’aubergines.

Venez découvrir les produits Club Med au Laos

Gastronomie au Laos : les spécialités laotiennes à connaître

Le plat local emblématique du Laos et de sa gastronomie est le « laap ». C’est une spécialité de viande ou de poisson cuisinée avec des épices, du piment et du citron vert. Il faut savoir que la cuisine locale est assez épicée. Se rendre dans un des nombreux marchés de Luang Prabang ou de Vientiane permet de mesurer toute la variété infinie des épices et aromates utilisés dans la cuisine du Laos : coriandre, menthe, etc. Comme au Cambodge ou en Thaïlande, on trouve aussi du poisson ou de la viande cuisinés et cuits dans des feuilles de bananiers avec du lait de coco et des épices. Cette forme de cuisson particulière à la vapeur s’appelle le « mok ». Très saine, elle préserve toute la saveur et les nutriments des aliments.Si l’on vous servira le plus souvent de la viande (bœuf, poulet, porc, etc.) ou des poissons d’eau douce péchés dans le Mékong, le Laos et sa gastronomie recèlent également quelques spécialités étonnantes et parfois peu ragoûtantes. Ainsi, on retrouve parfois dans l’assiette des Laotiens et des courageux visiteurs souhaitant s’essayer à des saveurs méconnues : des cigales, du rat des rizières, de la taupe, de la chauve-souris, du serpent, et même de la viande de chien !

Laos : gastronomie sucrée et boissons

Au Laos, la gastronomie est également le résultat de la culture de nombreux fruits exotiques : fruit du dragon, papaye, noix de coco, ramboutan, etc. Vous en consommerez facilement sous toutes leurs formes et notamment en jus de fruits. Les Laotiens aiment aussi les douceurs sucrées. Les desserts sont encore le plus souvent à base de riz gluant, aromatisé à la noix de coco ou à la banane (« khao tom » ou « khao lam »).Côté boisson, la boisson locale à goûter est la Beer Lao. Avec ses 5 % d’alcool, c’est une bière localement produite et exportée dans le monde entier. De façon générale, au Laos, la gastronomie comporte assez peu de boissons alcoolisées. Les Laotiens en sont peu amateurs. Il faut noter quand même l’alcool de riz, le « lao-lao » que l’on peut trouver dans tous les bars et restaurants de Luang Prabang à Vientiane. Avec un fort degré d’alcool, il est à consommer avec modération ! Pour les amateurs, le thé est bien sûr dégusté dans tout le Laos. Cultivé dans les plateaux des Bolovens, il se partage les étendues vertes des plateaux du Laos avec les plants de café.Au Laos, la gastronomie se distingue par la subtilité de ses arômes, sa finesse et sa variété de saveurs. Vous êtes prévenu, on ne peut pas dire que la cuisine laotienne est fade !

vous aimerez aussi...

Paramétrer les cookies

En poursuivant votre navigation sur le site Club Med, vous acceptez l’utilisation de cookies pour personnaliser votre navigation, améliorer votre expérience et disposer de services et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts.

En savoir plus