Cette année, choisissez l’Equateur pour célébrer un Noël dépaysant !

Noël en Équateur ressemble à celui que l’on passe en Amérique latine. C’est une fête familiale et religieuse teintée de folklore. Vous y trouverez un mélange parfois étonnant de Noël « classique » et de coutumes locales. Découvrez avec nous les spécialités emblématiques et les festivités spécifiques du pays, auxquelles vous aurez la joie de participer si vous partez à cette période de l’année.

Noël en Equateur : Les grands classiques

Comme un peu partout dans le monde et en Amérique latine, pour Noël en Équateur toutes les familles essaient de se réunir pour le dîner du 24 décembre. Durant ce repas, les Équatoriens mangent la traditionnelle dinde ou un cochon grillé en plat principal et en dessert les gâteaux typiques, les pristiños. Ce sont des anneaux de pâte frits et arrosés d’un sirop de cannelle. Le repas n’est pas gargantuesque et composé de nombreux plats, il est surtout fait pour être partagé avec les êtres chers. D’ailleurs, il n’est pas rare qu’il soit consommé après la messe de minuit.

Par contre, les petits n’écrivent pas leur lettre au Père Noël, mais à l’Enfant Jésus. Comme partout ailleurs, ils expliquent qu’ils ont été très sages toute l’année et dressent la liste des cadeaux qu’ils souhaiteraient trouver cette année. Durant la nuit du 24, à minuit, les cadeaux sont déposés sous l’arbre de Noël qui n’est pas forcément un sapin, bien que les modèles artificiels envahissent de plus en plus de pays.

L’Équateur étant catholique, la préparation des crèches est incontournable, tout comme la prière adressée chaque nuit à l’Enfant Jésus à partir du 16 décembre. Le petit Jésus est couvert d’un voile qui sera retiré le 24, simulant ainsi sa naissance. Des groupes de prière sont organisés et se retrouvent chaque jour au foyer de l’un des participants, et les enfants chantent des chansons de Noël.

Le saviez-vous ?

En Équateur, la tradition veut que chaque foyer possède plusieurs représentations de l’Enfant Jésus et qu’il les apporte lors de la messe de minuit du 24 décembre.

Les incontournables processions de Noël

Bien avant le 24 décembre, parfois même depuis le mois d’octobre, la folie de Noël s’empare de tout le pays. Affichant ainsi les arbres de Noël, les décorations et les illuminations. Chaque soir de la dernière semaine avant Noël se tiennent des cérémonies familiales spécifiques, mais surtout des processions et défilés magnifiques.

Dans les jours qui précèdent Noël, en vous promenant dans les rues d’Otavalo, vous croiserez une procession d’enfants déguisés en bergers orientaux accompagnés d’une fanfare. Le jour suivant, à Quito, la procession est majoritairement composée d’adultes déguisés de façon beaucoup plus hétéroclite. À Riobamba, il y a plusieurs processions par jour, derrière des pick-up transportant des haut-parleurs qui diffusent de la musique. Vous aurez l’occasion de le découvrir lors de votre voyage, mais le style de défilé varie par exemple entre Riobamba, où la population indienne est plus nombreuse, et Quito.

Les femmes et les hommes se parent de leurs plus beaux costumes traditionnels pour rendre hommage à l’Enfant Jésus, en dansant devant son effigie. Les défilés font pleinement partie de la culture équatorienne et, à ce titre, il n’est pas rare de voir de (très) anciens élèves défiler avec une banderole aux couleurs de leur ancienne école. Ces parades colorées et festives continuent jusqu’à atteindre leur paroxysme le 6 janvier.

Passer Noël en Équateur, c’est se garantir le dépaysement, la découverte de coutumes différentes, et voir que l’important à cette occasion ce ne sont pas les cadeaux, mais la générosité et le partage avec les gens que l’on aime. Le pays a beaucoup à offrir et les Équatoriens aussi. Alors, quoi de mieux que la période de Noël pour le découvrir ?

Le saviez-vous ?

Tous ces défilés aussi beaux et festifs ne sont rien en comparaison de celui de Cuenca, le 24 décembre. Toute la ville se donne rendez-vous : parents, enfants, chars, animaux. Tout le monde est déguisé et défile pendant 5 heures, quartier par quartier, école par école, et ainsi de suite. En y regardant de plus près, vous verrez même quelques éléments païens au sein de ces défilés. Ainsi, El Paseo del Niño réunit plus de 50 000 personnes au centre de Cuenca, ce qui en fait la fête religieuse la plus importante de l’année.

vous aimerez aussi...

Paramétrer les cookies

En poursuivant votre navigation sur le site Club Med, vous acceptez l’utilisation de cookies pour personnaliser votre navigation, améliorer votre expérience et disposer de services et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts.

En savoir plus