Voyage en Bolivie, une culture omniprésente

En Bolivie, la culture est un fabuleux mélange entre traditions millénaires et influences espagnoles datant de l’époque des conquistadors. Du lac Titicaca des hauts plateaux andins aux villes chargées d’histoire, voyager dans les sites culturels du pays vous fera ainsi traverser le temps.

Sur les traces des Incas autour du lac Titicaca

Plus haut lac navigable du monde et formant une frontière naturelle entre le Pérou et la Bolivie, le lac Titicaca attire aujourd’hui des millions de voyageurs en raison de la beauté de ses paysages. Considéré comme l’un des plus beaux endroits à visiter sur la planète, le lac Titicaca est aussi un formidable site historique grâce aux innombrables ruines incas qui parsèment ses îles et ses rives. À l’époque des Incas, le lac Titicaca était un lieu hautement sacré, ce qui explique le nombre de temples érigés dans sa région. L’Isla del Sol, plus grande île du lac, était d’ailleurs entièrement dédiée au dieu Soleil. En la parcourant, vous pourrez ainsi admirer de splendides panoramas, mais aussi pas moins de 80 ruines de routes, habitations et temples incas.De retour dans l’intérieur du pays, à quelques kilomètres des rives du lac Titicaca, se trouve un site archéologique qui fascine les férus d’Histoire, mais aussi les amateurs de mystères. Les ruines de Tiwanaku remontent à l’époque précolombienne et témoignent d’une civilisation des hauts plateaux andins faisant preuve d’une habileté déconcertante pour l’architecture et le taillage des pierres. En voyant la porte du Soleil, l’immense temple d’Akapana ou les détails des statues, vous ne manquerez pas de vous demander comment une telle précision était possible à une époque aussi lointaine.

Le saviez-vous ?

Le site de Tiwanaku est encore aujourd’hui considéré comme un lieu spirituel pour les indiens Aymaras de Bolivie qui viennent y célébrer chaque année le rite du solstice d’été.

Venez découvrir les produits Club Med en Bolivie

À la rencontre des indiens Aymaras

Si les origines des indiens Aymaras se trouvent aux abords du lac Titicaca, dans les hauts plateaux andins entre le Pérou et la Bolivie, la plus grande concentration de ce peuple amérindien vit aujourd’hui à El Alto, ville voisine de La Paz. Autrefois simple banlieue attirant les populations des campagnes, la plus haute ville du monde est aujourd’hui le berceau de la renaissance de l’identité aymara en Bolivie. En parcourant ses rues, vous pourrez ainsi admirer des bâtiments ornés de formes géométriques colorées et croiser les fameuses « cholas », ces femmes revendiquant leur identité indienne par une robe à volants, un châle sur les épaules et le traditionnel chapeau melon couvrant leur tête coiffée de deux longues tresses. Si El Alto est l’endroit où vous pourrez plonger davantage dans la culture aymara, certains endroits de La Paz vous feront aussi découvrir leurs traditions. C’est notamment le cas du célèbre Mercado de las Brujas, comprenez le marché des sorcières. Traverser ces étals débordant d’ingrédients magiques dédiés à des rituels, comme les fameux fœtus de lama, est une expérience hors du commun.

Le saviez-vous ?

Le président bolivien Evo Morales appartient la communauté des Aymaras.

Visite des villes coloniales de Bolivie

Au XVIe siècle, l’arrivée des conquistadors met fin à l’empire des Incas et apporte la religion catholique dans le pays. Ce sont également les Espagnols qui fondent les principales villes de Bolivie, certaines portant encore énormément de traces de cette époque. Si l’on trouve des bâtiments coloniaux à La Paz, c’est dans la capitale administrative du pays, Sucre, que vous pourrez véritablement plonger dans un décor venu d’un autre temps. Classée au patrimoine de l’UNESCO, la capitale bolivienne se distingue par la blancheur des façades de ses bâtiments. Véritable bijou d’architecture baroque des XVIIIe et XIXe siècle, Sucre vous séduira aussi par sa propreté et son rythme plus paisible que celui de La Paz. Mais s’il y a bien une ville à visiter si vous êtes féru de l’histoire des conquistadors espagnols, c’est Potosí. Fondée en 1545 pour exploiter la mine d’argent du Cerro Rico, la ville forgeait la monnaie de tout l’empire espagnol. Vous pourrez découvrir son histoire à la célèbre Casa de la Moneda, l’ancienne forge de monnaie transformée en musée. Un séjour à Potosí vous donnera également l’occasion de vous immerger dans les croyances et les conditions de travail extrêmes des mineurs du Cerro Rico.En Bolivie, la culture est donc directement liée aux paysages que vous traverserez. Sur le lac Titicaca, dans les hauts plateaux andins ou au fin fond des mines de Potosí, n’hésitez pas à aller à la rencontre des habitants !

vous aimerez aussi...

Paramétrer les cookies

En poursuivant votre navigation sur le site Club Med, vous acceptez l’utilisation de cookies pour personnaliser votre navigation, améliorer votre expérience et disposer de services et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts.

En savoir plus