Quand partir au Honduras ?

Quel est le meilleur moment pour partir en Honduras ?

Si vous rêvez d’un séjour ensoleillé sur des plages de sable immaculé et bordées de lagons, si vous vous imaginez avec plaisir plonger dans des fonds marins multicolores et préservés, avec en plus la perspective de découvrir une cité maya grandiose, toutes ces conditions sont réunies dans un même pays : le Honduras. C’est l’occasion d’une parenthèse tropicale pour partir sous le soleil !

La saison sèche, période idéale d’un voyage en Honduras

Dans ce petit pays d’Amérique Centrale, lové entre le Guatemala au nord, et le Salvador et le Nicaragua au sud, le climat est au beau fixe. De type tropical, il offre des températures chaudes toute l’année, variant entre 15 et 40 degrés dans l’air, et entre 26 et 30 degrés dans l’eau. Ce climat connaît des variations selon deux saisons. La saison sèche coïncide avec l’été, de novembre à avril, tandis que la saison des pluies correspond à l’hiver hondurien, qui dure de mai à octobre. Le meilleur moment pour partir au Honduras correspond à l’été. Si on part au soleil, c’est pour éviter au maximum la pluie !Le climat tropical du Honduras varie aussi selon les régions. Plus tempéré dans le centre du pays, il offre des températures plus fraîches dans les terres montagneuses que sur la côte, allant de 15 à 27 degrés. Si vous visitez Copán et la cité antique maya, vous bénéficiez donc d’une plus grande fraîcheur et d’une météo moins extrême. Voilà de bonnes conditions météorologiques pour se promener dans les temples et les places de l’ancienne ville maya, qui compte au nombre des sites du Honduras inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco. Vous pouvez ainsi prendre votre temps pour explorer ses richesses architecturales, ses sculptures exceptionnelles, et son écrin de jungle luxuriante, où vivent de somptueux perroquets rouges appelés aras.

Venez découvrir les produits Club Med au Honduras

Voyage en Honduras : quand partir pour faire de la plongée ?

Pour un séjour dans la mer des Caraïbes, la période conseillée se situe entre mars et juin, voire en juillet et août. Dans cette région, le climat est un peu différent de celui des terres, car il y pleut toute l’année. Même si de nombreuses journées se passent sans aucune précipitation, il arrive que de courtes averses rafraîchissent les températures l’après-midi. En général, les mois d’octobre et novembre sont déconseillés.Sur les îles de La Baie, situées face à la ville de La Ceiba, vous bénéficierez donc de vacances au beau fixe en partant entre mars et août : plutôt réjouissant pour de futures vacances.Au programme, des plongées dans des jardins tropicaux peuplés de coraux, de poissons, de tortues et de raies, du snorkeling dans une eau chaude et cristalline, des promenades dans une jungle à l’ombre des cocotiers… vous laisseront des souvenirs inoubliables.

Le saviez-vous ?

Découvertes par Christophe Colomb, les îles de la Baie ont été le repaire des pirates pendant un siècle, avant que les Espagnols et les Britanniques ne se disputent à nouveau les terres. Indépendantes dès 1859 lorsque la Souveraineté du Honduras est proclamée, elles ont vécu de la pêche, avant qu’une seconde ressource ne s’y ajoute : celle du tourisme, développé seulement à partir de 1990 !

Voyage en Honduras : quand partir pour profiter de la nature ?

Autre attrait du Honduras, les forêts tropicales préservées du centre. Qui dit forêts tropicales verdoyantes, dit pluie en abondance. Là encore, la période la plus favorable pour explorer ces espaces naturels sauvages reste l’été, de novembre à avril, pour éviter au maximum le désagrément de fortes précipitations. Du côté de La Ceiba, le Parc national Pico Bonito invite à découvrir la beauté de ses paysages variés, de sa montagne atteignant une altitude de 2 430 mètres, de sa jungle et ses cascades, abritant une biodiversité exceptionnelle. Sur les sentiers, peut-être aurez-vous la chance de croiser des tatous, des oiseaux aux ailes colorées, voire un jaguar. Pour les amateurs de sensations fortes, un rafting sur le Rio Cangrejal, à proximité de La Ceiba, est une expérience à vivre. Autre site naturel qui mérite une visite, le Refuge de Vida Silestre Cuero y Salado plonge au cœur des mangroves et des prairies humides. Lors d’une croisière, vous aurez l’occasion d’observer des tortues, des caïmans, de rares, mais impressionnants lamantins, des singes hurleurs et des oiseaux de toutes sortes : une exploration pour renouer avec la richesse de la nature.Un voyage en Honduras peut se programmer toute l’année. Mais mieux vaut partir en dehors des périodes de fortes pluies pour profiter au mieux de son séjour. L’été hondurien, de novembre à avril, reste la saison phare. Si une escapade en mer des Caraïbes a votre préférence, privilégiez la période entre mars et juin.

vous aimerez aussi...

Paramétrer les cookies

En poursuivant votre navigation sur le site Club Med, vous acceptez l’utilisation de cookies pour personnaliser votre navigation, améliorer votre expérience et disposer de services et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts.

En savoir plus